Radar anti-moderniste

Dans le radar anti-moderniste des Watch Dogs

Pour tenter de justifier les dérives du Novus Ordo, les modernistes post-conciliaires proposent toujours les mêmes arguments: "C'était comme ça dans les années 70, mais ça a changé", "Il est fini le temps des messes à gogo; tout ça, c'est du passé", "On fait ça pour attirer les jeunes", "Il fallait passer à autre chose et s'adapter", " On est rendu là, aujourd'hui", etc.

Résultat: pensant remplir les églises avec leurs liturgies néo-protestantes "cool", les conciliaires les ont plutôt vidées. Pensant attirer les protestants en essayant de leur ressembler (fait admis par le Cardinal Bugnini, un des artisans du Novus Ordo), les hérétiques ont préféré rester dans leur fausse religion puisqu'ils n'y voyaient plus de différence avec leur rite sans valeur.

Rien de tout cela ne relève du hasard: tout fut voulu et calculé par les révolutionnaires invités au concile Vatican II, et ce dans l'unique but de diminuer le caractère noble et sacré de l'Église catholique. Posez-vous la question: pourquoi les églises catholiques les plus laides ont toutes été constuites à partir de 1960? Comment expliquer que la musique des célébrations du Novus Ordo soit à ce point idiote qu'elle semble avoir été composée par un enfant de quatre ans? Pourquoi, dans les messes modernes, les sermons ont-ils l'air infantilisant et ne parlent toujours banalement que d'amour, d'amour et d'amour? Pourquoi le prêtre moderniste prend-il une voix sirupeuse ou féminisée?  Pourquoi a-t-il rangé au placard ses superbes habits sacerdotaux pour se revêtir de ce qui a toute l'apparence d'un rideau de douche hideux? Pourquoi, en société, s'habille-t-il comme un laïc (la plupart du temps moins bien qu'un laïc, d'ailleurs) bien qu'il n'en soit et n'en sera plus jamais un? Et surtout, pourquoi a-t-on remplacé le catéchisme traditionnel - d'une ultime perfection et supérieur à toutes les doctrines des fausses religions - par une théologie de hippie, dans laquelle, soudainement, ''tout le monde est correct''?

Pourquoi l'Église catholique a-t-elle perdu plus de 100,000 prêtres depuis Vatican II?

"C'était le passé", nous disent-ils. Vraiment? Qu'en est-il, alors, aujourd'hui? Montrez-nous donc votre "précieux" héritage moderniste. Nous le jugerons à ses fruits... ou par l'ampleur de son désastre.

Pour ceux qui croient encore que ces dérives et ces aberrations sont terminées et ne se poursuivent pas de nos jours, voici donc ce que capte le Radar des Watch Dogs. Rien ne nous échappe, vous verrez...

------------

 

Épisode no.25

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, cette vidéo n'est pas une pub pour stimuler l'apostasie ou l'homosexualité. Le mauvais goût atteint un sommet presqu'inégalé de grossièreté malsaine dans cette danse effeminée, se déroulant devant un tabernacle. Un autre effet pervers du désastreux "Qui sommes-nous pour juger?" Avril 2017:

 

 

Épisode no.24

Toujours à la recherche de nouveauté pour "faire cool", le Novus Ordo ne cesse de descendre dans une chute libre dont on ne voit pas la fin. Les modernistes ont découvert, dans les rêveries flottantes du  Nouvel-Âge, un potentiel de séduction qu'on a immédiatement intégré dans ce qui leur sert de liturgie. Il en résulte un spiritualisme en caramel, féminisé et angélique qui détonne gravement avec le sérieux, la gravité, la dignité et la noblesse du rite traditionnel, celui qui a fait tous les saints de l'Église. On ne danse pas, en évoquant la crucifixion et le sacrifice! La scène blasphématoire se passe à l'église de la Résurrection, à Montgomery (Alabama) en 2013.

 

Épisode no. 23

Il s'appelle l'abbé Marcos Pires mais il est connu, au Brésil, sous le nom de Padre Elvis. Prêtre catholique de 42 ans ordonné en 2007, il est responsable de la paroisse de la Sainte-Trinité dans le quartier de Butantã et coordonateur au Ministère de la jeunesse. Par ses exentricités à la Elvis, il attire plus de 1000 personnes pas "messe". Novembre 2011:

 

Épisode no. 22

Si vous avez besoin de vous faire expliquer celle-là, c'est que vous n'avez vraiment rien compris. Notez, toutefois, que cette scène on ne peut plus embarassante se déroule pendant la messe, juste avant la bénédiction finale. Année: 2010.

 

Épisode no.21

Après avoir vidé les églises, les modernistes se sont vus dans l'obligations de courir après les fidèles qu'ils ont gaspillés pour les rattraper. Comme ils ne vont plus à l'église, allons donc les voir là où ils sont rendus et soyons "cool" pour leur montrer que le Novus Ordo, c'est la joie, le plaisir et l'amour. Scène dénoncée dans les médias allemands en 2009. Le prêtre qui célèbre est le Père Anton Faber.

Épisode no.20

Tout est permis, dans le Novus Ordo. Du moment que ça a l'air "cool", on peut laisser libre court à n'importe quelle folie. Malgré tout ce que l'on a vu depuis les années 70, il se trouve encore des partisans de l'Église conciliaire pour tenter de nous faire croire que c'est cela, la véritable Église et que le Novus Ordo est la vraie messe. La prêtre, ici, s'appelle Bruno Maggioni et célèbre un mariage en Italie, en 2013:

 

Épisode no.19

Pour donner une impression d'accessibilité, on a cru devoir alléger la célébration de certains éléments qu'on trouvait trop austères. Évidemment, en l'absence de tout repère, il fallait s'attendre au pire et, en cette matière, le rite néo-protestant du Novus Ordo est toujours prêt à tout. On en est donc venu à la solution la plus facile: infantiliser la cérémonie pour s'assurer que "tout le monde comprenne et que tous aient beaucoup de plaisir". La scène suivante se déroule en Allemagne en janvier 2014. Même la table de protestant en est réduite à jouer le rôle de simple élément de décor. Prenez note que cette pitrerie se déroule en pleine messe (?) et devant le tabernacle.

 

 

Épisode no.18

Récit de la traversée de la Mer rouge dans le rite infantilisant et abrutisant du Novus Ordo, à l'Église St.Patrick (Seattle), lors de la Vigile pascale, en 2010.

 

Épisode no.17

Les modernistes accusent les traditionalistes de ma pas reconnaître la présence d'un sacrifice dans le rite bâtard du Novus Ordo, ce qui est totalement faux. Il y a effectivement un sacrifice: celui de la dignité. La scène suivante concluait un pélérinage, en France (2009). Comme il y avait des jeunes, il fallait donc "faire cool".

Le sacrifice de la dignité...:

 

Épisode no.16

Cette chanson fut composée pour dénoncer les célébrations des 50 ans de Vatican II. Elle a pour titre "Spirit of Vatican II " (L'esprit de Vatican II). Le texte fait état, avec justesse, de toute la dégradation qui a mené à la désertion des églises catholiques principalement à cause de la messe néo-protestante du Novus Ordo. Ce carnage fut tristement prédit par les Cardinaux Ottavianni et Bacci. Les images parlent par elles-mêmes.

(note: cliquez sur le mot "plus" sous le paragraphe de présentation de la vidéo pour obtenir les paroles).

 

Épisode no.15

Le 7 octobre 2012, un groupe de 500 féministes manifestent en faveur de l'avortement et contre l'Église catholique tout en menaçant de vandaliser la cathédrale de Posedas (Argentine). Un groupe d'homme décide alors de forger un mur de protection devant les portes de la cathédrale, résistant aux insultes, crachats, projectiles, peinture, etc. Hommage à ces héros pour la défense de la foi et de la seule vraie religion.

 

Épisode n0.14

Nomination fortement controversée, par le Pape François, de Mgr Juan Barros comme nouvel évêque du diocèse d’Osorno (Chili). Barros est, en effet, accusé d’avoir, quand il était séminariste, fermé les yeux sur les agissements pédophiles du Père Fernando Karadima, alors qu'il fut un témoin visuel des agressions à au moins trois occasions. Figure de l’Église chilienne, le P. Karadima, redoutable prédateur sexuel, échappa à ses charges criminelles en raison de délais de prescription expirés.

Plus de 1 300 paroissiens, 30 prêtres et 120 membres du Parlement se sont plaints directement au Pape François - le pape des pauvres et des démunis - qui n’a jamais daigné leur répondre, le Saint Siège déclarant simplement, par voie de communiqué, qu’en connaissance de tous les éléments du dossier, le Pape n'avait trouvé aucune "raison objective" pour empêcher cette nomination.

Pendant la cérémonie de l’installation de Mgr Juan Barros comme évêque d’Osorno, samedi le 21 mars dernier, la foule n’a jamais cessé de hurler son indignation. La messe a été si mouvementée que l’homélie et la communion ont dû être supprimées. Le nouvel évêque n’a même pas traversé la nef de sa cathédrale.

 

 

 

Épisode no.13:

Voici la meilleure idée qu'a trouvée le frère franciscain Michel Laloux pour célébrer la fête de l'Annonciation. Notez la lampe du sanctuaire allumée, indiquant donc la Sainte Présence. Remarquez l'impassibilité des fidèles et des collègues. On est à des années lumières de saint François d'Assise... Scène d'une inénarrable vulgarité qui montre, de façon sublime, la féminisation des prêtres du Novus Ordo. Date: mars 2015:

 

Épisode no. 12:

"Ça va attirer les jeunes!" Cet extrait bat à peu près tous les records d'infantilisme. On était tellement pressé de faire la foire qu'on n'a même pas pris le temps d'enlever les vases liturgiques. Que la fête commence! Remarquez l'indifférence des adultes assistant passivement à cette pitrerie grotesque. Tout semble définitivement normal dans le Novus Ordo! La scène se passe dans la paroisse de Katowice, en Pologne, au 3e dimanche de l'Avent 2014:

 

Épisode no.11:

"Nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme." (Paul VI, discours de clôture du concile  Vatican II, 7 décembre 1965)

Cet extrait spectaculaire montre exactement ce que Paul VI voulait dire par cette phrase. Ainsi, dans cette scène, au beau milieu de l'offertoire, le Roi (Jésus-Christ) est effacé par... le King (Elvis Presley). Malaise...

 

Épisode no.10:

Le 7 mars dernier, le Pape François a tenu à souligner l'anniversaire de la première messe célébrée en langue vernaculaire, celle qui a vidé les églises durant les 50 années qui ont suivi. Comme s'il y avait de quoi fêter...

Désirant également prendre part à l'événement, les Watch Dogs offrent donc au Saint Père l'épisode 10, qui le met justement en vedette!

Ce chef d'oeuvre de vulgarité sacrilège, lui aussi passé à la célébrité, s'est désoulé en 2008 en Californie. Respiez profondément jusqu'à 2:38, parce qu'après, l'air vous manquera. Vous êtes prévenus:

Épisode no.9:

Voici ce qu'on peut considérer comme le "Match des étoiles" du Novus Ordo. Cet épisode célèbre réunit, à lui-seul, tous les éléments de mauvais goût, de dérision, de blasphème et de sacrilège qu'on puisse imaginer. Une véritable salade aux fruits d'insanités! Cette "messe'' du Novus Ordo - probablement invalide - a eu lieu le 28 octobre 2006, dans la paroisse de Corpus Christi en Californie, deux jours avant l'Halloween. Dans cette masquarade grossière d'un stupéfiant niveau de vulgarité, notez la musique gospel protestante avec un personnage de diable au clavier électronique, la consécration par le prêtre caché par une colonne décorée pour l'occasion (2:17), la distribution du vin aux fidèles par le prêtre (3:06), l'irrévence de ce dernier à donner l'hostie aux paroissiens (3:39) et, comme clou de la cérémonie un autre un autre personnage du diable qui distribue... la communion (pendant que le prêtre chante "Open My Eyes, Lord!")! En visionnant cette vidéo vulgaire et infâmante, rappelez-vous qu'il existe encore des gens - même dans la tradition - qui colportent que le rite bâtard du Novs Ordo et le Sainte Messe de St-Pie V s'équivalent. C'est peut-être ça, la plus grande horreur...:

 

Épisode no.8:

Le renouvellement du sacrifice dans la messe St-Pie V commande le respect, la dignité et le recueillement, tandis que le repas néo-protestant du rituel du Novus Ordo ouvre sur... tout le reste. Mais, nous le savons bien maintenant: l'important, pour la religion conciliaire, c'est l'amour! Dans cette vidéo, l'hystérie complète éclate au terme d'un rituel du Novus Ordo en l'honneur de la Sainte Famille. La scène se déroule au Mozambique. Ici, ce ne sont pas seulement les fidèles qui entrent en transe mais aussi les prêtres et surtout... l'évêque. Let's go party! Vive l'amour!

Épisode no.7:

Au terme de la messe, l’action de grâces sacramentelle est pour nous le moment le plus précieux de la vie spirituelle alors que subsiste en nous la présence réelle reçue à la communion où nous participons nous-mêmes au sacrifice. Mais quand la messe passe de la dignité du sacrifice au repas néo-protestant de Mgr Bugnini, qu’en est-il? Comment se comporte-t-on dans un rite bâtard où l’assemblée se célèbre elle-même. La scène qui suit se déroule au terme d’un rite du Novus Ordo qui a eu lieu en Autriche, en février 2015. Note: ne regardez pas seulement les enfants mais surtout le comportement des adultes.

 

Épisode no.6:

 "L'Église n'a pas dévié, mais elle s'est tournée vers l'homme." - discours de Paul VI, clôture du concile Vatican II (7 décembre 1965).

Plusieurs catholiques attristés ont dit qu'ils ne s'y retrouvaient plus. Les protestants et autres hérétiques ont dit que cela leur ressemblait tellement qu'ils ne trouvaient plus de raisons de se convertir. La cérémonie du Novus Ordo présentée dans cet extrait se passe à Hong Kong, en 2013. Notez: le pauvre prêtre âgé qui essaie d'avoir l'air "jeune et cool" (0:57), la table de protestants hideuse et vulgaire devant servir d'autel (01:15), la coupe de vin "cocktail" et le pain qui ressemble en tous points à une pâte à pizza (2:33). Portez également attention à la musique en caramel qui semble sortie directement des bandes dessinées du monde merveilleux de Walt Disney. Mais, on le sait bien, avec le Novus Ordo, l'important est qu'on finisse tous par s'aimer (4:05). L'amour, l'amour...

Paul VI, dans une autre phrase de son discours de 1965, annonçait explicitement les fondements de la nouvelle religion conciliaire et du nouveau rite du Novus Ordo: "Sachez reconnaître notre nouvel humanisme : nous aussi, nous plus que quiconque, nous avons le culte de l'homme." Et Dieu, là-dedans?

note: discours complet de Paul VI à cette adresse: http://www.cef.fr/catho/endit/txtoffic/2005/20051207_discours_cloture_vaticanii.pdf

 

Épisode no. 5:

Vision d'Anne-Catherine Emmerich: "... ceux-ci se tordent, s'agitent et se convulsent, scandant le nom de Jésus-Christ au rythme d'une musique sabbatique; ils s'affaisent, haletant d'extase sensuelle". La célèbre mystique allemande a prophétisé cette scène en 1820, en parlant de notre époque avec une précision exceptionelle. L'extrait suivant lui donne entièrement et dramatiquement raison. Ici, on nage dans un torrent d'hystérie et la démesure est telle qu'on a peine à y croire. Les fidèles - dont des religieuses - ont presque l'air d'être possédés. Mais laissons encore parler la stigmatisée de Dülmen: "Les ecclésiastiques avaient pour principe: Il faut vivre et laisser vivre. Il faut se réjouir avec ceux qui se réjouissent". Les images incroyables qui suivent sont celles du chant final d'une célébration du Novus Ordo et datent de 2014:

 

 

 Épisode no.4

Cette célébration du Novus Ordo a clôturé une conférence organisée par la West Coast Call to Action, en mai 2008, à San Jose (Californie). Elle est célébrée par un évêque, Mgr Remi de Roo, de Victoria (Colombie-Britannique). Il y a tellement de bouffoneries infantiles dans cette messe (?) qu'on s'épuise à essayer de les recenser. Les immenses et grotesques poupées, dont la laideur consommée nous ramène à l'époque des mauvais films d'horreur de série B des années 50, l'Alléluia dansé (3:30), la consécration avec verre à vin et pain pita (6:30), etc. Youtube a classé cette vidéo dans la catégorie "humour". La seule chose qui tient la route, dans cette masquarade vulgaire et insultante est le chant d'entrée qui parle d'une... nouvelle église. Rien de plus vrai. Cet événement, désormais tristement célèbre, est passé à la postérité comme un des plus délirants exemples de dérive liturgique post-Vatican II:

 

Épisode no.3:

Rite du Novus Ordo, pratiqué dans un amphithéâtre à Steubenville, dans la région de San Diego (Californie), par l'abbé John Amsberry, prêtre dans la paroisse St. Joseph the Worker, à Portland (Oregon). En pleine célébration, il se met à prêcher... en "rap", comme le font les groupes hip hop.  Regardez la pauvreté insipide de la table protestante faisant office d'autel et surtout la réaction des fidèles dans ce grand moment... d'intériorisation. Et l'on présente tout ça sous l'étiquette "catholique"! Date: juillet 2009. Note: seulement pour ceux qui en ont le courage: 

 

 Épisode no.2:

Communion lors de la messe papale à Manille (Philippines). Remarquez le manque de dignité et de respect envers le corps du Christ, réellement présent dans les saintes espèces. Date janvier 2015

 

Épisode no.1:

Dans la paroisse d'Yprès (Flandres), l'abbé Igor Bliquy a l'idée de produire une vidéo pour stimuler les jeunes à servir la messe. Date: avril 2014